Transformer…

On a appris hier que Noël sera probablement «annulé» parce que ça ne va pas en s’améliorant, les cas de COVID, les hospitalisations pis les morts qui s’ajoutent à ça. Si tel est le cas, c’est vrai que c’est b’en maudit de ne pas pouvoir se rassembler autour d’une assiette pleine de pétates pilées, dinde farcie, gravy brun pis des p’tits pains fourrés en écoutant le minuit chrétien de Fernand Gignac, pour qu’ensuite on se fasse une p’tite game de Cranium ou de la dernière édition de l’Osti de jeu, rire, Ha!Ha! Boire un verre ou deux, pis finir par donner des cadeaux aux enfants qui les déballeront les uns après les autres, en vitesse, comme si c’était une chaine de production du bonheur de la consommation. Enwoueille, déballe tes cadeaux le kid, Noël, c’est pour les enfants, pis on va te montrer comme on t’aime en t’en donnant b’en plus qu’«UN» cadeau, pis des chers à part de ça, des consoles de jeux vidéo Xbox-Master-Trooper-Ultimate-Game-Pass-Gold-Live-Ps4-Commodor64, pis tu t’arrangeras avec tes troubles au retour des Fêtes, en classe, quand tu vas devoir expliquer à ton voisin de bureau qui lui a reçu une tuque, des mitaines pis un foulard tricotés par le Cercle des Fermières du Lac Drolet que le Peur Nouelle, y’a loadé sa carte de crédit su’ton cas, juste pour toué, pis qu’y’était trop pris à’gorge pour en donner pareil aux autres… Tout ça capté en mémoire au rythme des clics photos du cellulaire de ma’tante Karine pis mon’oncle Gilles sul’cloud de Google photo pour qu’un jour, quand tu croiras plus au Père Noël, tu les poursuivent en justice parce qu’ils auront publié ces photos-là sur leu’compte Instagram ou Facebook sans ton consentement…

Bon, je fais ma cynique parce que ça défoule, que ça m’amuse en buvant mon café ce matin, un peu déçue qu’on ne fêtera peut-être pas Noël, mais j’ai envie de prendre le temps, le temps d’une marche pour réfléchir à comment on pourrait transformer ce temps des Fêtes en quelque chose de positif, d’innovateur, de beau, malgré les circonstances. Je lis un livre ces jours-ci de Guillaume Dulude, Je suis un chercheur d’or: Les Mécanismes de la communication et des relations humaines. Le mec est neuropsychologue et anime l’émission Tribal, les jeudis soir. C’est notre nouveau rendez-vous télé à FJ et moi, on est scotché à l’écran fidèlement quand ça passe depuis trois semaines et c’est ô combien fascinant. L’animateur-chercheur débarque dans des tribus nomades, les dernières qui existent sur le globe semble-t-il et tente de tout simplement entrer en communication avec les membres de la tribu, parfois….. et c’est ce qui m’intrigue le plus, en «silence»!!!! J’ai des amis clowns thérapeutiques qui travaillent dans les hôpitaux pour enfants qui m’ont déjà expliqué que lorsqu’ils sont invités à rendre visite à un enfant malade, la première chose qu’ils doivent faire en entrant dans la chambre, c’est écouter le silence, ce qu’il a à dire, son énergie, son humeur, lire l’inquiétude dans les yeux des parents, la peur dans ceux de l’enfant et delà, en duo, démarrer une improvisation théâtrale qui saura transformer les couleurs de l’invisible……

Zut! J’ai tant à vous dire encore… Je dois aller réveiller la Charlotte et mon café est froid… À demain alors!

4 réflexions sur “Transformer…

  1. Lors de mon premier voyage en Colombie en 1975,
    nous avions fait une excursion dans les Andes pour rencontrer une tribu. Ma caméra intimidait les enfants, ils craignaient que leur âme soit emprisonnée dans l’appareil…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s